Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 février 2019 7 03 /02 /février /2019 11:31
la zone d'influence de la Chine et de l'Islam en Afrique
la zone d'influence de la Chine et de l'Islam en Afrique

la zone d'influence de la Chine et de l'Islam en Afrique

Chine & Islam même combat ?

Disons plutôt même champ de bataille.

Tout d'abord une analyse de la situation de l'Islam en Afrique :

Dépêches en provenance de Novopress :

"Une enquête récente du Pew Research Center, menée entre décembre 2008 et avril 2009 dans 19 pays africains (25 000 Africains sondés), démontre que l’islam continue de progresser en Afrique subsaharienne. Entre 1900 et 2010, le nombre de musulmans est passé de 11 millions à 234 millions dans cette zone géographique.

Toutefois, sur l’ensemble du continent noir, l’équilibre demeure entre chrétiens et musulmans. Ainsi, un chrétien sur cinq et un musulman sur sept vivent en Afrique noire. Au nord de l’Afrique, les adeptes d’Allah dominent, tandis que les chrétiens sont majoritaires au sud.

La zone de rencontre entre ces deux religions se situe au milieu du continent, sur une ligne allant de la Somalie au Sénégal."

Enfin, l’étude revient sur le drame de l’excision des jeunes filles, largement pratiquée dans ces pays musulmans : Mali, Djibouti, Égypte, Éthiopie, Érythrée, Guinée, Mali, Sierra Leone, Somalie, Soudan… "                                                             

Maintenant regardons les intérêts en présence :

La récente capture de cinq otages français au Niger par les islamistes de l'AQMI ne doit rien au hasard. Cet enlèvement ne s'inscrit pas dans l'affrontement classique entre le terrorisme musulman et l'Occident comme le répètent nos médias. Du moins pas seulement. Cette prise d'otages doit-être replacée dans un cadre beaucoup plus large, celui du nouveau grand jeu africain qui consiste à évincer la France du Sahel.

La France occupe en effet, directement ou indirectement, des positions solides dans cette région qui va du Sénégal au Tchad, en passant par la Mauritanie, le Niger et le Mali. Or cette région est l'objet de la convoitise de deux prédateurs qui bien que très différents voient dans la France un obstacle majeur à leurs ambitions religieuse ou économique.

L'objectif de ce que l'on appelle généralement "la mouvance islamiste" est de construire un califat dans cette région. Cette mouvance dispose de deux places fortes. D'un côté le Sahel où elle dispose de troupes en Mauritanie, au Niger, au Mali, dans le sud de l'Algérie et dans l'extrême nord du Tchad. A l'autre extrémité, les djihadistes contrôlent une grande partie de la Somalie. Entre les deux, les islamistes disposent de deux états alliés ou à la "neutralité" plus que bienveillante : le Soudan islamiste et l'instable Erythrée. En revanche ils doivent faire face à deux Etats hostiles : l'Ethiopie et le Tchad.  Maintenant, il faut bien regarder la carte ci-dessus

Si l'Ethiopie, par la présence de près de 50 % de Chrétiens est un ennemi "naturel" pour les islamistes, le vrai obstacle à la création d'un califat dans cette région, celui qui empêche les islamistes de l'AQMI de tendre la main à leurs frères des Shebab somaliens c'est le Tchad. Celui-ci peut-être considéré comme un véritable verrou. Les islamistes ont donc tout intérêt à ce que la présence française au Tchad, qui permet de maintenir en place le régime d'Idriss Déby, se termine le plus rapidement possible. Mais ils n'ont pas les moyens d'y parvenir avec leurs seules forces. Et c'est là qu'intervient la Chine avec son fort appétit de matières premières pour nourrir son économie grandissante.

 

Les vrais enjeux stratégiques :

Ceux de la chine :

Depuis 2008 la Chine a entrepris la "conquête" du continent africain afin de mettre la main sur ses matières premières, dont le pétrole devenu indispensable à la croissance folle de l'économie chinoise. Cette stratégie explique le rapprochement entre Pékin et Khartoum et l'incapacité de la communauté internationale à intervenir pour mettre fin à la tragédie du Darfour. Le véto chinois à l'ONU protègeant le régime génocidaire soudanais contre des sanctions onusiennes en échange de son pétrole. Dans le même temps, le Tchad, depuis quelques années, est également devenu une puissance pétrolière. L'exploitation commerciale des gisements pétroliers de Doba, dans le sud du pays a commencé après l'achèvement en 2003 de l'oléoduc Cameroun-Tchad qui permet d'acheminer le pétrole dans le golfe de Guinée. Les gisements sont exploités par un consortium associant ExxonMobil, Chevron, et Petronas. Quant au régime tchadien d'Idriss Déby, il est politiquement soutenu par les Etats-Unis et la France.

Il existe donc une convergence d'intérêts entre les ambitions chinoises et celles des islamistes pour combattre la présence française au Tchad. Mais cette convergence ne s'arrête pas uniquement à ce pays. Au début de cette année, la Chine, deuxième plus grand consommateur d’énergie du monde, avait annoncé qu’elle participerait désormais "très activement" à la compétition mondiale pour le pétrole, le gaz naturel et des ressources minérales. Ainsi, le pays devait intensifier le développement de ses approvisionnements à l’étranger afin d’assurer des provisions d’énergie "stables" pour sa croissance économique. C’est Zhang Xiaoqiang, vice-président du Développement national et la Commission de Réforme, qui avait annoncé ce renforcement de l’activité chinoise dans le domaine des matières premières.

Ultime précision : la Chine intensifie ses investissements à l’étranger, notamment pour développer des infrastructures dans "les pays clés" qui possèdent des réserves de ressources naturelles et ont "une relation amicale" avec la Chine.  Ou, comme le Portugal ou la Grèce ont une influence historique et une position stratégique sur des façades maritimes.

Ceux de l'Islam :

La propagande islamiste voit dans l’islam la solution, le salut, à tous les maux de l’Afrique : SIDA, pauvreté, sous-développement, chômage, drogue, délinquance, prostitution, etc., maux tous venus de l’Occident, considéré globalement comme chrétien, et la seule force qui peut l’unir et lui rendre identité et dignité. L'islamisation est également considérée comme le devoir sacré et ultime de tout musulman : Etablir par la Djihad, la vraie religion, la seule que Dieu veut, sur toute la terre.

Conclusion politique :

Le nouveau grand jeu africain ne fait que commencer.

Il sera sanglant et de nouveaux rebondissements ne tarderont pas. D'ailleurs les Etats-Unis ne s'y trompent pas. Parfaitement conscient que la France ne peut s'opposer seule à l'offensive simultanée de Pékin et d'Al-Qaîda elle a décidé de prendre le relais de son allié dans la région. Elle dispose déjà d'une base "secrète" dans le sud de l'Algérie afin d'écouter les communications des groupes terroristes.

Mais Washington, au-delà des préoccupations sécuritaires, a parfaitement compris qu'il lui fallait revenir en Afrique afin de sécuriser ses sources d'approvisionnements énergétiques et s'opposer à l'influence sans cesse grandissante de la Chine sur le continent africain. Pour cela les Etats-Unis peuvent compter sur l'aide des régimes arabes qui s'inquiètent de la nouvelle alliance entre leurs opposants islamistes et Pékin. Le Maroc a déjà proposé aux Etats-Unis l'installation sur son sol d'une base similaire à celle de la France déjà présente en Algérie.

Le champ de bataille africain n'en est qu'à ses débuts et la crise Ivoirienne n'est qu'un épisode !

 

Dans les années 95/96 j'avais dit (prophétisé ?) qu'une ligne de feu et de sang partagerait l'Afrique du nord au sud depuis la corne de l'Afrique jusqu'à la côte ouest.

Et en 2019 force est de constater que la Chine prend de plus en plus de place par ses investissement et l'Islam n'est toujours pas contrôlé dans son expansion meurtrière.

Pierre-Antoine ELDIN 24 décembre 2010

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : eleutherie
  • : Blog d'information de l'association "eleutherie", qui a pour objectif de promouvoir la liberté individuelle à travers le soutien de personnes – quelque soit leur nationalité et leur pays de résidence, dans l'esprit de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.
  • Contact

Notre motivation

"Celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui aura persévéré, n’étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l’œuvre,

celui–là sera heureux dans son activité"

(Epitre de Jacques ch.1 v.25)

 

Recherche

Aidez les

Pour nous contacter

Catégories