Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 17:23

Une jeune femme chrétienne a été condamnée jeudi à la peine de mort par pendaison pour apostasie au Soudan, provoquant la colère des États-Unis et du Royaume-Uni.

 

Née d'un père musulman, Meriam Yahia Ibrahim Ishag a été condamnée en vertu de la loi islamique en vigueur au Soudan depuis 1983 et qui interdit les conversions sous peine de mort.

 

«Nous vous avions donné trois jours pour abjurer votre foi mais vous avez insisté pour ne pas revenir vers l'islam. Je vous condamne à la peine de mort par pendaison», a déclaré le juge Abbas Mohammed Al-Khalifa à l'adresse de la jeune femme, voilée et vêtue d'une robe traditionnelle soudanaise, qui est restée impassible.


Avant le verdict, un chef religieux musulman avait en vain cherché à la convaincre à retourner à l'islam, mais elle a avait dit calmement au juge: «Je suis chrétienne et je n'ai jamais fait acte d'apostasie».


Durant ce procès devant la cour criminelle de Haj Yousef, une banlieue de Khartoum où vivent de nombreux chrétiens, Mme Ishag, mariée à un chrétien du Soudan du Sud, a également été condamnée à 100 coups de fouet pour «adultère».

 

Selon l'interprétation soudanaise de la charia (loi islamique), une musulmane ne peut épouser un non musulman, et toute union de ce type est considérée comme un «adultère».

 

Le département d'Etat américain s'est dit «profondément troublé» par cette condamnation à mort, appelant le gouvernement du Soudan à «respecter le droit à la liberté religieuse consacré dans sa propre Constitution intérimaire de 2005».

 

Le Royaume-Uni, par la voix de son ministre chargé des questions africaines Mark Simmonds, s'est dit «horrifié» par cette «condamnation barbare qui témoigne du véritable fossé entre les pratiques des tribunaux soudanais et les obligations du pays en matière de droits de l'homme».

 

De même, l'organisation Amnesty International s'est déclarée «horrifiée», exigeant la libération immédiate et inconditionnelle de cette femme de 27 ans, «enceinte de huit mois» et «détenue avec son fils de 20 mois».

Une centaine de personnes étaient venues au tribunal pour entendre le verdict, dont des diplomates étrangers. «Nous sommes choqués et très tristes d'entendre ce verdict, qui n'est pas en conformité avec la propre Constitution du Soudan et des obligations internationales», a dit l'un d'eux à l'AFP.

 

L'un des avocats de la jeune femme, Mohanad Mustafa, a indiqué que la défense ferait appel, et qu'elle était prête à s'adresser à la Cour constitutionnelle.

 

En cas d'exécution, Mme Ishag serait la première personne mise à mort pour apostasie, en vertu du code pénal de 1991, selon le groupe de défense des libertés religieuses, Christian Solidarity Worldwide.

 

source AFP

Partager cet article
Repost0
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 12:24

De notre correspondant Iranien :

 

Alors que la persécution bat de son plein en Iran et que les serviteurs de l’Ennemi continuent à réprimer les chrétiens, le Seigneur manifeste dans la souffrance des siens, dans leur faiblesse, sa toute puissance.


La région de Shiraz a été le témoin d’un nouveau miracle. Le 31 mars dernier, un enfant de deux ans qui jouait avec ses amis, tombe et perd connaissance. Tous les efforts pour le ramener échouent et l’enfant meurt.


La mère, une chrétienne, s’agenouille devant la foule et s’exprime en ces termes : « Je sais que Tu es le Dieu vivant. Je crois que tu peux me redonner mon fils… ». Elle prie pour retrouver son fils vivant.


Il s’agit du deuxième témoignage de résurrection dans le Fars, province méridional de l’Iran, où la communauté chrétienne fait face à une persécution ouverte de la part du pouvoir islamiste.

 

Pierre-Antoine ELDIN

Pdt. association eleutherie

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 02:26

Aujourd'hui 150 000 000 de chrétiens sont persécutés dans le monde pour leur foi.

 

http://www.youtube.com/watch?v=913OKN8CF70

 

télécharger l'index

http://www.portesouvertes.fr/sections-campagnes/index-mondial-de-persecution/2919890/index-2014-rapport-portes-ouvertes-pdf

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2013 5 13 /12 /décembre /2013 07:53

CENTRAFRIQUE


Mardi 10.12.2013 15h
Je viens d'avoir le Président Maxime BALLA à nouveau il y a quelques minutes...
Avec sa famille , ils sont cachés comme tous les autres pasteurs en particulier.


En effet les musulmans veulent tuer les chefs religieux chrétiens. Ils savent qu'ils peuvent perdre leur pouvoir illégitime qu'ils ont pris par les armes en début d'année alors qu'ils représentent que 20% de la population (et encore à la capitale ce taux est bien moindre).


De ce fait, en découle une réalité des plus terribles... ils font la chasse aux pasteurs et ecclésiastiques.


4 pasteurs évangéliques viennent d'être tués entre hier et aujourd'hui dans le quartier du président Balla. Le pasteur n'a pas d'autres nouvelles des autres chrétiens comme des autres quartiers.


L'armée française passe sur la piste centrale devant chez eux, mais de suite après leur passage d'autres musulmans font la chasse aux chrétiens.


Christophe E. (Missionnaire)

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2013 5 13 /12 /décembre /2013 06:03

Ils ont passé près d'un an enfermés en raison de leur foi en Iran. Le pasteur Farhad et Naser, un fidèle de son église, viennent de quitter leur prison.


Farhad et Naser ont été libérés mercredi 4 décembre, deux semaines environ avant d'être arrivés au terme de leur peine. L'épouse de Farhad, Shahnaz et un autre membre de l'Eglise des assemblées de Dieu de la ville d'Ahvaz, Davoud, sont cependant encore emprisonnés.


Ils avaient tous les quatre été arrêtés à la suite d'un raid au beau milieu d'un culte le 23 décembre 2011. Libérés sous caution, ils ont ensuite été jugés pour « s'être convertis au christianisme, avoir invité des musulmans à se convertir et avoir fait de la propagande contre le régime islamique à travers la promotion du christianisme évangélique ». Leur appel ayant été rejeté par un tribunal de grande instance, ils avaient été condamnés à un an d'emprisonnement en mai dernier et remis en prison.


L'église d'Ahvaz où avait eu lieu ce raid est restée fermée depuis et le matériel qu'elle utilisait a été confisqué.


Bien qu'il existe des églises officiellement reconnues en Iran, elles subissent de fortes pressions de la part de l'Etat et leurs activités sont surveillées de près. Elles ne peuvent avoir de cérémonies religieuses le vendredi ni de prêches en farsi, la langue officielle du pays. Mais cela n'a pas empêché des milliers d'Iraniens de se convertir au christianisme.

 

On estime à 5000 conversions par jour. Ce qui représente un danger pour la République Islamique d'Iran.

 

(Source : Mohabat News)

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 01:38


Quatre-vingt personnes auraient été exécutées dans des stades nord-coréens, accusées de regarder des séries télés ou de posséder la Bible. Ce serait là les premières exécutions publiques massives de l'ère Kim-Jong-Un.


Les exécutions publiques massives ont repris en Corée du Nord. Dans des stades comme le veut la « tradition » du régime. Le Korea Joongang Daily, l’un des trois plus grands quotidiens sud-coréen, qui publie une édition en anglais affirme ainsi que quelque 80 personnes ont été exécutées publiquement au début du mois de novembre. Des exécutions pour des transgressions qui relèvent plus de l’anecdotique que de la dissidence politique : certains condamnés à mort se vont vus reprocher de regarder des programmes de télé sud-coréens, des séries télés ou des films pornographiques introduits via des clés USB ou des DVD. La série Desperate Housewives aurait ainsi quelques fans en Corée du Nord.


D’autres étaient accusés d’être en possession de la Bible ou de se livrer à des activités de prostitution. 


Le Korea Joongang Daily rapporte le cas de huit personnes exécutées dans la ville de Wonsan. Les huit personnes auraient été amenés dans  le Shinpoong Stadium, un stade d’une capacité de 30.000  où s’étaient rassemblées 10.000 personnes dont des enfants. La tête recouverte de sacs blancs, les condamnés ont été exécutées à la mitrailleuse. Des exécutions du même type ont été rapportées dans 6 autres villes de Corée du Nord.


Le journal ne cite qu’une source, un transfuge nord-coréen qualifié de « familier des affaires intérieures nord-coréennes », qui avance la date du 3 novembre.  


Ce serait là les premières exécutions publiques de l’ère Kim-Jong-Un. Les complices de ces condamnés à mort auraient été envoyés en camp de détention.


Wonsan est une ville portuaire de plus de 300.000 habitants, plutôt dynamique que le régime entend transformer en centre touristique par la construction d'installations de vacances, comme des hôtels, un aéroport et une station de ski. Une « zone économique spéciale » visant à attirer des investissements étrangers, essentiellemnt chinois et sud-coréens.


L'idée que les exécutions auraient eu lieu simultanément sur ​​un week-end dans sept villes suggère une mesure de répression prise  par le gouvernement central pour prévenir les troubles à l’ordre public qui pourraient accompagner ces projets de développement :  «Le régime paraît craindre la possibilité de changement dans l’esprit des gens et il tente de leur faire peur» explique le responsable d’une association de réfugiés ».


La Corée du Nord réprime essentiellement les activités de subversion mais  a également déjà  ordonné des exécutions publiques pour des délits mineurs tels que l'activisme religieux, l'utilisation de téléphones cellulaires ou le vol de nourriture.


Ahn Chan-Il, directeur du World North Korea Research Center juge significatif qu’il n y’ ait eu aucune exécution publique dans la capitale : « le pouvoir de Kim-Jong-Un repose sur le soutien des élites du pays. Son objectif est d’acheter les faveurs de la classe privilégiée de Pyongyang. On commence à comprendre le style de gouvernance que met en place Kim Jong Un ». 

 

Source : http://www.marianne.net/Coree-du-Nord-execute-pour-avoir-regarde-des-series-TV_a233769.html

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 16:10

Nouveau président, nouveaux verdicts


Quatre membres de l’église de Racht ont été condamnés à 80 coups de fouet pour «usage d’alcool » au cours de la Sainte Cène.


Il s’agit de Behzad Taalipasand, Mehdi Reza Omidi(Youhan), Mehdi Dadkhah(Danial) et Amir Hatemi (Youhanna).


Ce verdict marque le désir du pouvoir islamique de pénaliser toutes les formes de la pratique chrétienne, ce en violation des droits constitutionnels et citoyens de la minorité chrétienne.


En dépit des promesses électorales du président Rouhani, les chrétiens iraniens continuent à faire face à la machine de répression du pouvoir iranien.


De nombreux chrétiens s’interrogent désormais sur la sincérité du nouveau gouvernement qui s’est pourtant engagé à traiter tous les citoyens iranien sur un même pied d’égalité.

 

Mais les médias occidentaux ne s'en inquiètent pas du tout.

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 12:00

Avec une nouvelle école prise pour cible, le Nigéria bascule de nouveau dans la violence, quelques jours seulement après la réouverture des établissements scolaires de la région, fermés pour raison de sécurité.

Plus de 40 morts

Dimanche 29 septembre, vers une heure du matin, des islamistes de Boko Haram ont tué plus de 40 élèves dans un collège agricole de la ville de Gujba, à 30 kilomètres au sud de Damaturu, dans l'Etat de Yobe. Seuls quelques collégiens ont pu s'enfuir dans la campagne environnante. Le président Goodluck Jonathan a qualifié cette attaque, qui a tué des musulmans aussi bien que des chrétiens, "d'oeuvre du diable".

Un scénario qui se répète

Un drame qui n'est pas nouveau. Le 6 juillet 2013, les islamistes ont assassiné 42 personnes. Le 16 juin à Damaturu, ils avaient abattu 13 élèves et professeurs dans une école, visant surtout les chrétiens. En 2012, ils ont tué une quarantaine d'étudiants dans un foyer universitaire proche de l'école polytechnique de la ville de Mubi, dans l'Etat d'Adamawa au nord-est du Nigeria. Ceux qui avaient des prénoms chrétiens ont été assassinés systématiquement.

Un acharnement particulier sur les chrétiens

Le jeudi 26 septembre 2013, dans le village de Garin Bawa, les islamistes de Boko Haram ont tué le pasteur Yohana Yahaya et son fils lors d'une attaque qui visait tous les chrétiens du village. Ils ont mis le feu à leurs maisons et à l'église. Depuis plusieurs années, les chrétiens doivent faire face à des attaques sanglantes. En mars 2011, 500 chrétiens ont été assassinés en moins de trois heures. En janvier 2010, plus de 300 personnes ont été tuées à Jos après que des extrémistes musulmans s'en soient pris à des églises. Mais en dépit de ces flambées de violence, des responsables d'églises rappellent encore dans leurs sermons que malgré la peur et les douleurs, Jésus-Christ les invite à garder courage.

 

source : http://www.portesouvertes.fr/informer/lettres-de-nouvelles/filrouge//2013/octobre/nigeria-les-etudiants-cibles-du-terrorisme

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 20:29

Deux chrétiennes, détenues dans la tristement célèbre prison d'Evin à Téhéran, viennent d'être relâchées.


Mitra Rahmati et Maryam Jalili sont libres. Le 17 septembre, elles ont pu retrouver leur famille, après presque deux ans et demi passés derrière les barreaux. Elles avaient été accusées d'avoir parlé de leur foi avec des musulmans et d'avoir participé à des rencontres chrétiennes.

 

Cette libération, qui est intervenue quelques jours avant le premier discours d'Hassan Rouhani, le nouveau président iranien, devant l'assemblée générale des Nations Unies, est clairement un geste politique de bonne volonté destiné à la communauté internationale, car de nombreux autres chrétiens sont toujours privés de leur liberté.

Atteinte à la sécurité nationale

/2013/septembre/iran-deux-chretiennes-liberees

C'est  notamment le cas de Mostafa Bordbar, 27 ans, qui vient d'être condamné à 10 ans de prison pour s'être converti au christianisme.

 

Quant à Saeed Abedini, un pasteur américain d'origine iranienne, il est lui aussi privé de liberté, condamné à 8 ans de prison pour ses activités chrétiennes.

 

 

 

D'après Dwight Bashir, membre de la commission américaine qui évalue la liberté religieuse dans le monde, depuis l'arrivée au pouvoir du nouveau président, l'étau s'est encore resserré autour des chrétiens protestants avec plus de vingt chrétiens emprisonnés en quelques mois pour « atteinte à la sécurité nationale ».

 

Ce qui permet de dire aux médias occidentaux qu'en République d'Iran on n'emprisonne pas des chréteins mais des terroristes.


Partager cet article
Repost0
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 10:48

 

/2013/juin/egypte-condamnee-pour-blaspheme

 

Dimyana Obeid Abn-Al-Nour a été condamnée sans preuve par un tribunal de Louxor à une amende exorbitante de 100 000 livres égyptiennes (11 000 €), pour avoir « insulté l'islam ».

 


Ce 11 juin 2013, à l'écoute du verdict, Dimyana s'est sentie soulagée. Elle a échappé à la prison, mais la somme dont elle doit s'a

 

cquitter est exorbitante. Pourtant, aucune des enquêtes menées n'ont pu prouver les accusations à son encontre.

Accusée par ses élèves

Cette enseignante copte de 24 ans a été accusée par trois de ses élèves d'avoir tenu des propos blasphématoires en plein cours, alors qu'elle évoquait Akhenaton, le pharaon qui avait imposé l'adoration d'un seul dieu, le soleil.

Selon ces trois élèves, âgés de 10 ans, elle aurait aussi comparé le pope copte Chennouda III à Mahomet, le prophète de l'islam en ayant un geste dénigrant à l'égard de ce dernier.

Des cas qui se multiplient

Depuis l'arrivée au pouvoir des frères musulmans, avec à leur tête le président Morsi, ce type de procès se multiplie, et les restrictions religieuses imposées aux chrétiens sont chaque jour plus nombreuses.

Pourtant, le 7 juin dernier, le président Morsi avait signé un décret permettant la construction d'une nouvelle église copte alors que cela faisait 17 ans qu'aucune nouvelle église n'avait vu le jour (source MSN.

 

photo : Dimyana Obeid Abd Al-Nour

source : http://www.portesouvertes.fr/informer/lettres-de-nouvelles/filrouge/2013/juin/egypte-condamnee-pour-blaspheme

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : eleutherie
  • : Blog d'information de l'association "eleutherie", qui a pour objectif de promouvoir la liberté individuelle à travers le soutien de personnes – quelque soit leur nationalité et leur pays de résidence, dans l'esprit de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.
  • Contact

Notre motivation

"Celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui aura persévéré, n’étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l’œuvre,

celui–là sera heureux dans son activité"

(Epitre de Jacques ch.1 v.25)

 

Recherche

Aidez les

Pour nous contacter

Catégories